Découvrons l'histoire de Martine qui a vécu plusieurs années au Guatemala !

Mon projet de valorisation de l’artisanat textile des femmes tisserandes du Guatemala m'a amené à faire la connaissance de Martine, passionnée de tissage et du Guatemala, pays dans lequel elle a vécu plusieurs années.

Je lui au posé quelques questions sur cette expérience. Découvrons ensemble son histoire !

Elle a même retrouvé des photos pour les partager avec nous...

Martine

Bonjour Martine, pourrais-tu te présenter ?

Je m'appelle Martine Lancelot. j'ai 65 ans, je suis institutrice publique à la retraite.

Qu'est ce qui t'a amené à vivre au Guatemala ?

Ayant travaillé comme institutrice en Colombie précédemment , je parlais espagnol et rêvais de vivre à nouveau en Amérique latine. 

En 1988, un poste d'enseignante m'a été proposé au Guatemala... la chance de ma vie !

Et oui, une chance car depuis l'âge de 20 ans et mes premières expériences de tissage je me retrouvais dans LE pays du tissage !

Mina et ses soeurs

Parle nous de ton expérience de tissage au Guatemala ?

Ici chaque village a sa propre technique et couleurs. Le métier à ceinture est le même partout et la technique de base identique.

J'ai donc dès le début rencontré Mina qui pendant 7 ans m'a patiemment appris sa technique.

Elle est originaire d'un village nommé "San Martín Chimaltenango".

Sur la photo, nous pouvons voir Mina accompagnée de ses deux soeurs.

20210116_141230

Je pense que c'est l'un des plus simples tissages du Guatemala.

En compagnie de Mina, j'ai tissé des sets de table, un huipil (vêtement traditionnel des femmes ).

J'ai aussi réalisé de nombreuses pièces "essaies" comme la couverture de cet album photo (photo ci-contre).

Mais au-delà de ces réalisations c'est une culture que j'ai découverte. 

J'ai aussi essayé de tisser dans d'autres villages mais c'était beaucoup plus difficile et je n'ai jamais pu être autonome dans ces autres techniques...

niece de Mina

Qu'est-ce que tu retiens de cette expérience de vie ?

Je suis de retour en France depuis 25 ans mais reste toujours en contact avec Mina...Je ne pratique plus le tissage Maya mais la tapisserie basse lisse...

Ces 7 années au Guatemala pendant lesquelles je n'ai pas seulement tissé de belles couleurs mais aussi tissé de belles relations sont une étape très importante de ma vie. 

Je me suis sentie chez moi et j'étais considérée comme un membre de la famille de Mina. 

Pour elle, je suis sa fille aînée...

Sur la photo, nous pouvons voir la nièce de Mina.

Vous souhaitez découvrir les pochettes tissées par les tisserandes mayas et participer ainsi à préserver le savoir-faire ancestral du tissage traditionnel.

C'est par ici : Les pochettes Mayanna !

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
01_Secure Paiement 100% sécurisé
Commandez en toute sécurité
02_Delivery Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

04_Satisfait Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,